Les effets du solstice d’hiver sur notre sommeil

0

0

random profil

par Caroline Kamalo

28 décembre 2021

Les effets du solstice d’hiver sur notre sommeil

Les effets du solstice d'hiver sur notre sommeil. Le changement des saisons peut apporter de merveilleux conforts comme le chocolat chaud, les batailles de boules de neige... Mais l'arrivée du solstice d'hiver (la nuit la plus longue de l'année) apporte également des changements dans votre sommeil.

Votre corps doit s'ajuster à ces journées plus courtes et moins ensoleillées. Les effets de l'hiver sur votre corps et votre sommeil sont bien réelles en hiver.

Les effets du solstice d’hiver sur notre sommeil

Effets du peu de lumière en hiver sur votre sommeil 

L'équilibre entre la lumière du jour et l'obscurité après le solstice d'hiver et l'équinoxe de printemps a un effet profond sur votre sommeil. L'exposition à la lumière tôt dans la journée stimule votre corps et votre esprit et encourage :

  • les sentiments d'éveil,
  • de vigilance
  • et d'énergie.

L'exposition à la lumière artificielle la nuit stimule également la vigilance, ce qui peut poser un sérieux problème pour obtenir un sommeil sain, abondant et réparateur. Trop peu de soleil pendant la journée peut entraîner des problèmes tels que le trouble affectif saisonnier et l'hypersomnie.

Une trop grande exposition à la lumière artificielle pendant la soirée peut rendre difficile  votre endormissement.

L'obscurité est un autre élément essentiel au sommeil. L'absence de lumière envoie un signal critique au corps qu'il est temps de se reposer. L'obscurité et l'exposition à la lumière au mauvais moment altèrent l'horloge du sommeil interne du corps. En quelque sorte, le mécanisme biologique qui régule les cycles veille-sommeil. 

La mélatonine, votre hormone du sommeil

La mélatonine, une hormone produite par la glande pinéale de votre cerveau, est souvent appelée «hormone du sommeil» Celle ci influence votre sommeil en envoyant un signal à votre cerveau qu'il est temps de se reposer.

Ce signal aide à lancer les préparations physiologiques de votre corps pour le sommeil. Vos muscles commencent à se détendre, les sensations de somnolence augmentent et la température de votre corps commence à baisser.

Vos niveaux de mélatonine augmentent naturellement en début de soirée à la tombée de la nuit. Et continuent de grimper pendant la majeure partie de la nuit, avant de culminer vers 3 heures du matin. Les niveaux de mélatonine chutent ensuite tôt le matin et restent bas pendant une grande partie de la journée. 

Effets de l'hiver sur votre sommeil

Pendant l'hiver, lorsque les heures d'ensoleillement sont limitées, environ 14% de la population souffre du blues hivernal. Les symptômes du blues hivernal se caractérise par :

  • une fatigue
  • un manque d'énergie
  • une augmentation de l'appétit
  • une perte de la libido
  • humeur maussade
  • et irritabilité entre autre...

Pour gérer vos coups de blues, vous avez la possibilité de consommer du pollen frais. C'est un véritable boost naturel au petit déjeuner. Une cuillère à soupe suffit, surtout si vous n'avez pas l'habitude d'en consommer.

6% souffrent d'une forme plus sévère connue sous le nom de trouble affectif saisonnier (TAS). Si vous souffrez de TAS, vous avez tendance à avoir du mal à vous réveiller le matin. Vous ressentez également une baisse d'énergie et une augmentation de l'appétit.

Le TAS est également connu pour provoquer une hypersomnie (somnolence excessive). Et les personnes qui en souffrent déclarent dormir jusqu'à 2,5 heures de plus en hiver qu'en été.



Bien que le sommeil supplémentaire puisse sembler une bonne idée, si vous obtenez déjà les 7 à 9 heures requises par nuit, cela pourrait être malsain.

Si vous pensez que vous souffrez du blues hivernal, essayez de faire de l'exercice pendant que le soleil est au rendez-vous. Profitez de chaque journée ensoleillée pour sortir de chez vous.


Ou essayez la luminothérapie qui peut vous aider à maintenir votre horaire de sommeil cohérent, vous permettant de vous réveiller en vous sentant bien chaque jour. Si vous optez pour cette solution, il vous suffit de programmer cet outil le matin, dès la fin de votre petit déjeuner par exemple, sur une durée de 30 minutes.

Conseils pour gérer la lumière dans votre habitation 

La gestion de votre exposition à la lumière dans votre maison et votre chambre est fondamentale pour créer un environnement de sommeil sain. Avec une prise de conscience et une planification simple, vous pouvez créer une chambre qui protège de la lumière indésirable la nuit.

Mais également qui protège la qualité de votre sommeil jusqu'à ce que vous soyez prêt à vous réveiller.



Une fois les lumières éteintes, un masque pour les yeux porté la nuit peut aider à protéger contre la lumière intrusive. Choisissez un masque doux, confortable et flexible.

Le port d'un masque pour les yeux peut prendre un peu de temps pour s'y habituer, mais c'est un outil très efficace pour limiter votre exposition à la lumière la nuit. Les rideaux et les stores aux fenêtres peuvent également empêcher la lumière extérieure de perturber votre sommeil.



Vous avez également la possibilité de troquer votre réveil classique par un réveil stimulateur d'aube programmé. Cet accessoire vous permettra d'éclairer votre chambre progressivement, comme si le soleil venait à éclore naturellement. Être conscient des effets de la lumière sur votre corps vous aidera à faire plus attention à la lumière qui vous entoure, de jour comme de nuit. Prendre un peu de temps pour assurer un environnement de sommeil sombre est un moyen simple de protéger et d'améliorer votre repos nocturne, peu importe le solstice qui approche.

Commentaires

0

0

Soyez le premier à réagir à cet article !

Cet article vous a intéressé ? Aidez son auteur ! Les intéractions comme les commentaires l'aident à gagner plus de visibilité !

Articles recommandés

Les effets du solstice d’hiver sur notre sommeil
SommeilSolsticeHiverNaturopathie

Les effets du solstice d’hiver sur notre sommeil

28 décembre 2021 par

Caroline Kamalo

Apprendre à bien dormir malgré le changement d'heure
dormirsommeilchangement d'heuredecalage horaireinsomnie

Apprendre à bien dormir malgré le changement d'heure

3 avril 2022 par

Caroline Kamalo