Être une femme ménopausée au top de sa forme !

0

0

random profil

par Carine JAN

8 août 2022

Être une femme ménopausée au top de sa forme !

La ménopause est l’arrêt de la production hormonale (œstrogènes) et du fonctionnement des ovaires chez la femme. La moyenne d’âge de la femme ménopausée est de 50 ans.

Avec ce bouleversement hormonal où les glandes surrénales (situées au-dessus des reins) ainsi que l’utérus prennent le relais pour continuer à produire un minimum d’œstrogènes, les femmes voient apparaître quelques symptômes gênants.

Être une femme ménopausée au top de sa forme !

La ménopause est l’arrêt de la production hormonale (œstrogènes) et du fonctionnement des ovaires chez la femme. La moyenne d’âge de la femme ménopausée est de 50 ans.

Avec ce bouleversement hormonal où les glandes surrénales (situées au-dessus des reins) ainsi que l’utérus prennent le relais pour continuer à produire un minimum d’œstrogènes, les femmes voient apparaître quelques symptômes gênants.

En effet, certaines femmes peuvent être sujettes à des bouffées de chaleur, douleurs mammaires, des sueurs nocturnes, des troubles de l’humeur, troubles du sommeil, ou encore une sécheresse des muqueuses. En même temps, certains risques sont augmentés comme l’ostéoporose, l’augmentation du poids et la fragilité du système cardiovasculaire.

Heureusement, une hygiène de vie optimale permet de bien vivre cette transition importante pour la femme. Il faut donc faire attention à ce que l’on met dans son assiette et privilégier une alimentation à index glycémique bas. Penser aussi à intégrer des aliments riches en calcium, silicium, vitamine B9 &D pour les os. Et également, des bonnes huiles pour la source d’oméga 3.

L’activité physique est régulière permet de garder ses os en bonne santé et aussi d’améliorer son moral.

Un bon sommeil de qualité favorise la gestion du poids et aussi l’humeur.

Néanmoins, chez certaines femmes l’arrivée de quelques symptômes perturbent leur quotidien. Ils peuvent être atténués grâce à des aides naturelles comme les plantes en attendant de rééquilibrer le terrain.

Il est possible d’utiliser les plantes sous forme de tisanes : sauge, houblon, alchémille vulgaire, achillée millefeuille, salsepareille ou encore le gattilier. Il est aussi possible d’utiliser les plantes sous forme de poudre (ou gélule) : isoflavones de soja, trèfle rouge, shatavari (plante ayurvédique), la maca, le yam. Attention, ces plantes sont phyto ostrogéniques et des précautions d’emploi s’imposent surtout en cas d’antécédents de cancer (toujours consulter un professionnel avant utilisation).

D’autres plantes peuvent aider sans action hormonale, il s’agit du pollen de seigle, la passiflore, le bouleau ou encore la vigne rouge.

En gemmothérapie, c’est-à-dire en utilisant les bourgeons de plantes comme le framboisier ou le pommier.

Les huiles essentielles peuvent également aider pour atténuer les symptômes : le niaouli, le petit grain bigarade, la coriandre. Il existe aussi l’hydrolat (moins fort que l’huile essentielle) de menthe poivrée qui diminue les bouffées de chaleur.

Pour gérer la sphère psycho-émotionnelle, les fleurs de Bach auront toutes leur place en fonction des émotions présentes. Par exemple, pour bien vivre ce changement qu’est la ménopause, le « walnut » (noyer), serra bénéfique.

Il est important de personnaliser l’hygiène de vie globale, n’hésitez donc pas à en parler avec un professionnel.


Carine JAN Naturopathie & Réflexologie plantaire

Prendre RDV: https://calendly.com/naturocarine

Commentaires

0

0

Soyez le premier à réagir à cet article !

Cet article vous a intéressé ? Aidez son auteur ! Les intéractions comme les commentaires l'aident à gagner plus de visibilité !

Articles recommandés

Être une femme ménopausée au top de sa forme !
"naturopathie""micronutrition""ménopause""alimentation saine"

Être une femme ménopausée au top de sa forme !

8 août 2022 par

Carine JAN