Digestion et problèmes ORL

0

2

random profil

par Frédéric Azuelos

3 décembre 2021

Digestion et problèmes ORL

Existe t il un lien entre une digestion laborieuse et l’apparition de problèmes ORL chroniques?

Nous vivons aujourd’hui une époque unique dans l’histoire de l’humanité. L’air est pollué. L’eau est polluée. Les sols sont pollués. La nourriture est polluée. Les relations humaines sont polluées. A tout cela s’ajoute un stresse devenu aujourd’hui chronique. Le fonctionnement de notre organisme se trouve durablement perturbé et les équilibres rompus en particulier la digestion qui devient de plus en plus laborieuse. Naturopathe de formation, je vous explique le lien possible entre mal digestion et l’apparition de certains problèmes de santé.

Digestion et problèmes ORL

PROBLÈMES ORL ET DIGESTION

Vous toussez et éternuez souvent après un repas? A priori, aucun lien avec le contenu de l’assiette. Eh bien si justement. Il existe  fréquemment un rapport entre les deux.

Lorsqu’on a une hygiène de vie satisfaisante, que l’on prend ses repas à des heures régulières et que ceux ci sont normalement équilibrés et pas trop copieux, la digestion s’opère facilement.  Par repas équilibrés, on entend, une crudité, une viande poisson ou oeuf avec un féculent et un légume cuit, suivi d’un petit dessert léger et d’un café. Un grand classique de la gastronomie contemporaine.



Maintenant si vous êtes stressé, dormez mal, ne faites pas d’exercice physique, passez vos journées devant un écran et que vos repas se composent tous les jours de charcuterie en entrée suivi d’une viande en sauce avec pomme de terre et riz, un bon morceau de fromage, du pain, du vin et une part de flan aux oeufs, la digestion va être lente et laborieuse. Et ne parlons pas des buffets à volonté qui sont très indigestes car devant tant d’abondance, on se goinfre la plupart du temps. Un cauchemar pour notre estomac.


Donc pour digérer, l’organisme va devoir mobiliser beaucoup d’énergie. L’estomac va avoir besoin de sécréter plus d’acides et d’enzymes pour faire son boulot. Le cerveau lui envoie un message par l’intermédiaire d’un nerf que l’on appelle le nerf pneumogastrique ou plus communément le nerf vague. Ce message permet un afflux de sang supplémentaire  dans l’estomac afin de pouvoir augmenter les sécrétions gastriques. On appelle ce phénomène, l’hyperhémie. Et c’est une bonne chose. Sans quoi la digestion serait très compliquée.


Le problème, c‘est que le nerf vague stimule également la sphère broncho pulmonaire et par voie de contiguïté, ce sang supplémentaire arrive aussi dans les bronches, l’oesophage, le larynx, la gorge, le nez, les oreilles et les sinus. Toute la sphère ORL en fait. Et cela entraine une hyper sécrétion de mucus, cette substance gluante que vous expulsez en vous mouchant. Un véritable nid à microbes. D’ailleurs, les germes sont normalement présents dans l’organisme mais tenus en respect par le système immunitaire. Quand le mucus est trop abondant, les bactéries et les virus y trouvent un environnement favorable à leur multiplication. Les mécanismes de protection de l’organisme se trouvent alors parfois débordés et on peut tomber malade. Rhume, bronchite, otite, angine et autres problèmes ORL. Une digestion difficile peut même dans certains cas déclencher une crise d’asthme sans présence d’allergène.



Mais alors qu’est ce qui favorise le surmenage digestif?

Il y a le stress chronique, véritable inhibiteur de digestion. L’insomnie, certains médicaments l’alimentation trop abondante bien sur. Mais pas seulement. Certains aliments comme les sirops et le miel ou certaines associations comme les fruits en fin de repas, les mueslis, les pains multi céréales, les pizzas avec sauce tomate (qui est un fruit), sont particulièrement indigestes et demandent un gros effort de digestion à l’organisme.


Et bien entendu, il y a le grignotage entre les repas, le plus grand fléau de notre temps. Le nonstop alimentaire épuise littéralement l’appareil digestif et donc l’organisme.

D’ailleurs, on parle d’un lien  probable entre la maladie d’Alzheimer et le grignotage. Car en dehors des repas, le sucre est directement absorbé par les neurones du cerveau avant même que l’insuline ait pu faire son travail de modulation de la glycémie, c’est à dire de la modulation de la quantité de sucre dans le sang.  Il se crée alors avec le temps des liaisons toxiques. Mais c’est un autre sujet.


Donc en conclusion, retenez que manger n’importe quoi, à n’importe quelle heure, en trop grande quantité et de manière indisciplinée n’est pas sans conséquence sur la qualité de votre digestion. Changer ses habitudes au quotidien pour éviter le surmenage digestif permet dans la plupart des cas de solutionner bon nombre de ces petit pépins de santé qui compliquent la vie, et ce, sans avoir recours à la chimie et son cocktail d’effets indésirables. Le corps a cette faculté extraordinaire de pouvoir se réparer tout seul si on lui en donne la possibilité.


Portez-vous bien et à bientôt pour un prochain article passionnant.


Frédéric

Commentaires

0

2

Réagir à cet article ?

Vous aimez cet article ? Vous avez des questions ? Commentez ou aimez le, cela nous permettra de vous proposer du contenu personnalisé

Articles recommandés

Digestion et problèmes ORL
digestion problèmes ORL

Digestion et problèmes ORL

3 décembre 2021 par

Frédéric Azuelos

Qu'est ce qu'un étiopathe ?
étiopathie

Qu'est ce qu'un étiopathe ?

21 novembre 2021 par

Contact Energici